Questions structure pré et parascolaires

Questions auxquelles il sera répondu lors de la session spéciale COVID-19 du Grand Conseil neuchâtelois


Les annonces du Conseil fédéral ont engendré des disparités entre les cantons dans le domaine de l’accueil de l’enfance. Le canton de Neuchâtel a rapidement pris la décision de fermer les structures d’accueil pré et parascolaires tout en annonçant que l’accueil n’allait pas être facturé durant cette période de fermeture. Toutefois, un accueil d’urgence a été maintenu par certaines structures pour les familles n’ayant aucune autre solution ou travaillant dans le domaine des soins notamment. Cette situation démontre bien l’importance de telles structures et du personnel formé qui les font vivre.


Au vu de la situation, le groupe socialiste aimerait des réponses aux questions suivantes:


- Comment s’est déroulé le travail pour le personnel dans les structures qui ont maintenu un accueil d’urgence ?

- Quelle est la part des enfants qui ont pu être accueillis ?

- Est-ce que toutes les crèches et autres structures du canton ont décidé de ne pas facturer durant cette période ?

- Quel est le manque à gagner de cette situation à l’échelle du canton ?

- Est-ce que le personnel encadrant de ces structures a pu bénéficier des mesures RHT ?

- Qu’en est-il des parents de jour ? Ont-ils eu également l’obligation de ne pas exercer ? Si oui, peuvent-il bénéficier des mesures RHT ou quelles mesures sont prévues pour ces personnes ?

- Est-ce que la crise fragilise certaines structures dans un avenir proche ou à moyen terme ?

- Des discussions ont lieu au niveau fédéral pour une aide dans ce domaine à hauteur de 100 millions. Est-ce que le canton de Neuchâtel pourrait profiter de ces deniers publics en cas d’acceptation par le Parlement fédéral ?


Tout comme les écoles, il a été prévu d’ouvrir à nouveau les structures pré- et parascolaires. Ceci en commençant par les crèches. De telles ouvertures appellent un grand nombre de questions pour le personnel.

- Comment s’est organisé la reprise de ces structures ? Est-ce que le personnel a été associé ? Comment ?

- Si des personnes de l’accueil de l’enfance font partie d’un groupe à risque, devront-elles exercer ? Quelles directives cantonales pour ce groupe de personne ?

- Comment gérer le contact entre les parents à risque avec le personnel des structures ?

Contact

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram